Dominique Heritier - Psychologue clinicienne, Psychanalyste

BIBLIOGRAPHIE


PicassoBacchanalZE 300x247

BENSLAMA FETHI "SUBJECTIVITE"

couvbenslamaweb-9d174

Livre essentiel, avec lequel Fethi Benslama fait le point sur une vingtaine d’années de travail. Travail exemplaire qu’il n’y a que lui à mener, lequel consiste à ne pas tenir pour rien les aspects fondamentalement subjectifs qui président à tout conflit ; dans le cas présent aux conflits qui dévastent les terres d’Islam. Des Musulmans, comme il est trop communément convenu de dire en Occident, suffit-il de parler en termes historiques, sociaux, économiques, géo-politiques ?

Autrement dit : de masses ?

Que peut-on en apprendre de déterminant en se servant des outils de la psychanalyse, par exemple ? Outils dont Fethi Benslama use ici d’une façon qui fera date, comme a fait date son livre "La Psychanalyse au risque de l’islam".

Lire la suite : BENSLAMA FETHI "SUBJECTIVITE"

BERNARD DAVID "Lacan et la honte"

LACAN ET LA HONTELa honte, remarquait Jacques Lacan, «on s'en est longtemps tu», car «ce n'est pas de cette chose dont on parle le plus aisément». Le long silence de la psychanalyse à l'endroit de la honte suffit à le démontrer, à quoi semble s'opposer la multiplicité des travaux qui lui sont aujourd'hui consacrés.

Lire la suite : BERNARD DAVID "Lacan et la honte"

CARLETTI A. "L'ANOREXIE"


  • Etre après l'anorexie, Annie Carletti, édition Bénévent, 2009

 

Longtemps, des années, une vie… avoir été dans le chaos et la terrible souffrance de l’anorexie.
Aujourd’hui calme et sereine, forte et debout, Annie Carletti souhaite dire son expérience de cette maladie existentielle et comment le oui de l’analyste lui a permis de re-donner sens à sa vie.

Oui, l’analyste qui l’a acceptée, reconnue et jamais ne lui a demandé de manger.
Oui, une longue et difficile analyse pour comprendre que le refus de manger est un symptôme, l’arbre qui cache la forêt, lieu effrayant et sombre, demeure de l’inconscient : pénétrer en ce lieu, tracer des voies, trouver sa voix et, après avoir défait les nœuds d’une histoire à la fois si douloureuse et magnifique, avoir accès à ses sentiments, avoir la parole : alors le symptôme anorexique disparaîtra, laissant place à tous les goûts de la vie.

De la lettre A, comme Anorexie, comme Annie, comme Alice au Pays des Merveilles, si longtemps son double, comme la 1re lettre d’un discours qui ne sait se construire, mais qui s’ouvre à tous les possibles… jusqu’à l’Analyse. Pour devenir le sujet de sa propre histoire. Après l’anorexie,  ÊTRE et vivre sa vie.