Dominique Heritier - Psychologue clinicienne, Psychanalyste

INHIBITION ET HYPERACTIVITE

l'inhibition 

De l'inhibition à l'hyperactivité Dirigé par Hélène Lazaratou, Bernard Golse

L’hyperactivité dans le monde anglo-saxon est considérée comme l’un des troubles neuropsychiatriques les plus fréquents au cours de l’enfance. Toutefois, on constate de grandes divergences épidémiologiques entre différents pays qui témoignent d’un manque de consensus entre les critères diagnostiques. L’hyperactivité pose des questions quant aux définitions du normal et du pathologique dans l’évolution mentale de l’enfant et sur l’acceptation par la société d’un supposé trouble de l’enfant.

Une position de retrait, des interactions réduites, la pauvreté des échanges verbaux et la pauvreté du contenu imaginaire constituent l’expression du fonctionnement psychique des enfants inhibés.

 

Ce livre nous amène à penser les liens complexes qui relient l’hyperactivité à certains tableaux d’inhibition.

L’approche psychopathologique de ces deux entités peut nous donner l’occasion d’un traitement multidimensionnel, seul à même de prendre en compte la complexité passionnante de ces deux situations.

 Hélène Lazaratou est professeur associée de psychiatrie infantile (Clinique psychiatrique, École de médecine, Université d’Athènes). Bernard Golse est pédopsychiatre-psychanalyste (membre de l’Association psychanalytique de France), chef du service de pédopsychiatrie de l’hôpital Necker-Enfants Malades (Paris) et professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université Paris Descartes (Paris 5).Tous les deux sont membres de l’Association européenne de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent (AEPEA).