Dominique Heritier - Psychologue clinicienne, Psychanalyste

SOUFFRANCE PSYCHIQUE

 

  • La santé totalitaire. Essai sur la médicalisation de l’existence. de Roland Gori et Marie-José Del Vogo. Denoël. Collection L’Espace Analytique,2005

Comment peut-on être malade aujourd'hui avec une médecine qui transforme le patient en consommateur, sans souci authentique pour sa souffrance psychique?

L'oubli du malade dans la médecine contemporaine semble être le prix à payer pour des soins toujours plus rationnels et scientifiques. L'exploration du corps humain, le diagnostic précoce des maladies, l'acharnement à les combattre par des traitements douloureux et invasifs, exproprient «pour son bien» le patient de son corps. À travers des protocoles de diagnostic et de soins très standardisés, à travers le contrôle social de nos existences par une surveillance médicale accrue au nom de la santé.

 

Comment alors restituer au patient sa valeur de sujet et ses droits pour éviter de le transformer en marchandise au profit des industries de santé? Comment concilier les exigences de la médecine scientifique et sa nécessaire vocation «thérapeutique», c'est-à-dire humaniste ?

À partir de son expérience du soin psychique, le psychanalyste a plus que jamais le devoir éthique et politique de mettre en garde contre les dérives de cette médicalisation généralisée et la «passion de l'ordre» qu'elle semble recouvrir.

Roland Gori est professeur de psychopathologie à l'université d'Aix-Marseille-I et psychanalyste, membre d'Espace analytique.

Marie-José Del Volgo est maître de conférences à la faculté de médecine de l'université d'Aix-Marseille-II, directeur de recherche en psychopathologie à l'université d'Aix-Marseille-I et praticien hospitalier à l'Assistance publique de Marseille.


LA PSYCHANALYSE


 

   

  • Le premier rendez-vous avec le psychanalyste, Maud Mannoni, Tel Gallimard, 1965

 

Le recours des parents aux psychologues, orienteurs, rééducateurs, psychiatres ou psychanalystes est-il une «démission» ?

 

La nature de l'aide dont les enfants ont besoin n'est pas toujours ce qu'on imagine. Difficultés scolaires, troubles caractériels ne sont pour l'enfant qu'un moyen de faire apparaître un malaise qui le dépasse.

 

Que voit, que saisit le psychanalyste lors du premier contact ? 

Quel est son rôle propre et irremplaçable ? 

 

Maud Mannoni le fait comprendre au moyen d'exemples bouleversants, dans un livre qui contient des vérités que l'on a trop coutume de taire.